Fabriquer des toilettes sèches

 

Les toilettes sèches sont un sujet encore un peu tabou et je l’explique à mes proches avec simplicité et humour car il en faut!

D’extérieur ils ressemblent à ceux de nos grand-parents au fond du jardin mais nous les avons amélioré car nous avons compris l’importance de nos déjections pour le compost.En effet, elles sont composées d’azote et de carbone et retournent tranquillement à la terre dans un composteur fabriqué en palette donc nous rendons au sol la richesse qu’il nous donne.

Un des gros avantages est que vous n’avez pas besoin d’eau. Quand je réalise que l’on utilise de l’eau potable pour chasser nos déchets au lieu de les composter? Quelques chiffres pour se rendre compte de l’aberration :Une chasse d’eau utilise 6 à 12 litres d’eau à chaque usage ce qui représente entre 3 500 et 3 800 litres d’eau par an et par personne ! En espérant qu’il n’y ait pas de fuites…

Son fonctionnement est simple. Une fois votre commission terminée, vous mettez du papier puis vous couvrez avec une poignée de sciure que nous récupérons gratuitement près de nous.

La chose qui m’aura sans doute le plus interpellée est qu’il n’y a pas d’odeur (donc pas besoin de produit pour que cela sente bon) et la seule chose que vous sentez est la sciure du bois: il y a pire quand même!

Allez nous vous expliquons étapes par étapes comment construire des toilettes sèches sans exploser votre budget.

Les matériaux utilisés:

  • Une palette récupérée gratuitement 
  • Des pneus récupérés gratuitement 
  • Des clous, vis, charnières…
  • Lambris brut
  • Tasseau de bois
  • Une plaque toiture

ÉTAPE 1: Les fondations

Creusez pour mettre les pneus et vérifiez que tout est droit.

Vous devez remplir les pneus de terre et la tasser. Humidifier la si besoin car il faut absolument que la terre soit compacte dans la mesure où elle fait office de fondation.

ÉTAPE 2: La structure

Une structure avec tasseau en bois qui encadre la palette.

 

ÉTAPE 3: Coupe et pose du lambris.

Pour nous faciliter la vie, nous avons poser le lambris puis nous l’avons coupé à la scie circulaire lorsqu’il fut fixer sur la structure.

 

ÉTAPE 3: le toit

Il me restait un bout de lino, je l’ai donc posé pour avoir un peu plus de chaleur au pied!

ÉTAPE 4: la porte

 

Vous mettez un verrou (nous en avions un donc pas de gâchis) ou vous le fabriquez en bois.

 

ETAPE 5: L’intérieur

Avant toute chose: protéger le bois en le vernissant avec un mélange d’huile de lin, d’essence de térébenthine et d’un peu d’eau.

Vous avez besoin d’un seau en métal si possible et de bois pour la structure. Tout a été fait et décoré avec des objets récup’.

Pour la fabrication de ce toilette sèche, le coût aura été de moins de 150 euros.

Je vais préciser que nous avons mis du lambris mais il n’est pas conseillé de mettre ce type de bois pour l’extérieur. Nous avons la chance d’être au soleil cependant nous le couvrirons cet hiver.

En effet, à la scierie où nous récupérons gratuitement la sciure, le propriétaire nous a montré des écorces d’arbres (épaisses et longues) qui seront parfaites pour protéger le lambris et à moindre coup.

 

MODE D’EMPLOI :

Remplissez votre seau de paille, d’herbes au préalable. A chaque utilisation, un verre de sciure pour couvrir.

Malgré les aprioris, il n’y a aucune odeur c’est promis! Nous avons un compost réservé aux toilettes et nous vidons le seau à la moitié (sinon il est trop lourd!).

C’est à vous de jouer maintenant et n’hésitez pas pour vos questions!

L’article prochain sera sur l’extension de la tiny avec la terrasse…

A bientôt

1 commentaire sur “Fabriquer des toilettes sèches”

  1. Merci beaucoup pour ce topo très bien réalisé et détaillé
    Il est vrai que passée la barrière des à priori on y trouve que des avantages.
    Le premier étant d’éviter ce gaspillage d’eau potable dont nous avons le luxe de bénéficier contrairement à la majorité des êtres humains.
    Le deuxième étant la boucle dans le cycle de la matière organique.
    Merci encore pour les astuces et félicitations à vous pour réalisation de votre projet de vie
    Bon continuation.

Laisser un commentaire