Bilan de 3 années en mode « presque » zéro déchet!

 

3 années se sont écoulées et lorsque je fais le bilan de notre parcours, je suis contrainte de reconnaitre qu’il y a eu un avant « zéro déchet » et surtout un après!

Au début de cette aventure, beaucoup ont cru que nous voulions revenir à l’âge de pierre ou mieux encore devenir la famille Ingalls dans « La petite maison dans la prairie »: on y est loin même si j’adore l’idée!

Nous avons rencontré de nombreuses difficultés et en aucun cas, nous n’avons baissé les bras car nous sommes convaincus que notre direction est la bonne; se prendre en main pour notre santé, notre planète et ceux qui y vivent, « faire sa part », principale devise du mouvement colibri de Monsieur Pierre Rabhi.

« La simplicité volontaire ou sobriété heureuse est un mode de vie consistant à réduire volontairement sa consommation ainsi que les impacts de cette dernière, en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs définies comme « essentielles » »

« être le changement que nous souhaitons voir dans le monde » M. Gandhi.

Et vous le savez aussi, si vous êtes engagés dans le zéro déchet ou tout simplement dans le vivre mieux, que ce sont ces mêmes moments de doute qui vous font redoublés d’efforts et d’imaginations.

En effet, nous nous interrogeons sur comment réduire notre empreinte sur l’environnement pour conserver au mieux notre cadre de vie et le transmettre en bon état aux futures générations …

Après avoir modifier nos habitudes de vie et notre consommation, diminuer considérablement les déchets dans nos poubelles, les étapes s’enchaînent comme une évidence et nous voilà arrivé à l’étape du frigo qui nous fait nous interroger sur son utilité ou pas…Heu, je rectifie, je m’interroge car Doudou et Paupiette ne sont pas vraiment pour, mais je persévère !! Rappelez vous, nous avons déjà éliminé le micro-ondes : https://univertlaterre.com/index.php/2017/05/02/une-annee-sans-micro-ondes-le-bilan/

 

  

 

Le frigo est dans notre vie depuis toujours à tel point que je ne croyais pas possible de songer à m’en séparer car il est pratique je ne peux pas le nier mais il est trop gourmand en énergie et surtout: vide…

Cet appareil éléctrique fait grise mine car à part les produits laitiers, il est immanquablement vide. Cela fait des années que le beurre est dans un beurrier et que les oeufs n’ont jamais été au frigo et en ce qui concerne les légumes, ils sont dans des paniers. La viande est achetée le jour même donc il est vrai qu’il faut cependant réfléchir sur le fait de le garder ou pas…

Nous avons adopté de nouvelles habitudes: acheter en quantités réduites et en vrac, prendre des aliments de saison, locaux, et éviter le gaspillage. Nous mangeons beaucoup moins de viande (personnellement cela ne me manque pas!)

Vous voyez certainement le terme « locavore  » apparaitre de plus en plus dans les phrases car il est en effet très approprié dans notre vie quotidienne. Reprenons sa définition: Qui ne consomme que des produits locaux, produits à une courte distance de son domicile.

Ce mode d’achat permet non seulement de manger des fruits ou légumes locaux mais aussi de rencontrer directement les producteurs et c’est quand même plus sympa que de faire la queue au supermarché! Cela dit aucun jugement sur ceux qui le font car à chacun son parcours.

 

J’ai appris à cuisiner des plats en fonction des saisons et à faire un planning semaine pour ne rien gaspiller. L’organisation est de rigueur en mode zéro déchet et c’est vrai que je passe une journée entière dans la cuisine pour préparer yaourts, gâteaux, compotes, plats cuisinés pour la semaine (si possible!).Mais le reste de la semaine, je suis avec ma famille et je profite!

J’ai commandé le livre de Marie Cochard qui va nous aiguiller, je n’en doute pas!

 

 

Toutes les pièces de la maison et les extérieurs ont eu eu le privilège d’être allégés ! Parfois rapidement, parfois marche par marche car il y a aussi des moments où « ce n’est pas le moment! ».

Nous avons appris une chose très importante: nous écouter et nous faire confiance sur nos choix.

 

  • Trier les vêtements et ne garder que ceux que l’on met, donner le reste

  • Acheter d’occasion

 

  • Fabriquer ses propres produits

  •  Eliminer les jetables et trouver des alternatives

 

  • Préparer les plats avec des fruits ou légumes du jardin ou de chez les producteurs

  • Acheter en vrac pour minimiser les déchets

  • Fabriquer ses produits d’entretien…

 

  • Faire ses produits: Lessive, assouplissant, détachant

 

  •  Compost, produits locaux

Trier, composter, désencombrer, de nouvelles habitudes…

Cette démarche nous pousse toujours vers de nouvelles expériences car nous voulons sans cesse réduire notre empreinte écologique et donc trouver des alternatives aux « mangeurs énergétiques »!

Diminuer ses déchets, ce n’est pas qu’un effet de mode de bobo écolo!

C’est une nécessité, pour notre planète et tous ses habitants. Cela demande du temps, un peu de réflexion mais une fois que vous avez démarré, cela devient comme une évidence et vous ne pouvez plus vous arrêter!

Nous continuons notre progression et chaque jour est une découverte. Nous vous tiendrons au courant de la suite des évènements sur « frigo ou plus frigo »!

 

A bientôt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire