Être une femme, une mère, une amie en mode zéro déchet

 

 

Une femme « bio »

Lorsque j’ai commencé la démarche du « zéro déchet » et du vivre « vert », j’ai tout renié.

Exit:

  • Le maquillage
  • Les vêtements un peu sexy
  • Le coiffeur, l’esthéticienne….

Un retour au naturel—- Les débuts ne m’ont pas dérangé  car je m’y sentais bien: moins de temps dans la salle de bain et avec un dressing minimalisme, encore plus facile de s’habiller.Mais au fil du temps, je ne sentais pas vraiment « raccord » avec moi-même. Lorsque l’on a 20/30 ans, je trouve la beauté naturelle magique mais à l’approche de la cinquantaine, l’envie de plaire à son miroir m’a paru une évidence. Certes, il n’y a pas besoin de mettre des tonnes de maquillage pour être belle j’en conviens mais j’ai cependant revu  mes produits de beauté tout en gardant mes principes sur le bio et du respect de la planète.

 

j’ai donc repris les bases du maquillage:

  • Huile de Jojoba en base ou de l’huile d’abricot selon les jours!
  • Un ricil bio et un trait de crayon ( j’adore la boutique Greenweez)
  • Un peu de poudre de cacao pour le teint
  • Du brillant pour les lèvres

Je laisse pousser mes cheveux donc comme il fait chaud, ils sont attachés mais je fais de jolis chignons(vive les tutos sur Pinterest!) et les mèches grises qui parsème ma tête, plaisent à Doudou et se mélangent pas mal avec ma couleur naturelle!! Et depuis que j’espace les lavages, ils sont beaucoup plus souples. En effet, je les lave une fois par semaine et j’arrive parfois à une dizaine de jours. Rappelez vous qu’il faut les laver avec de l’eau tiède voire un rinçage à l’eau froide.La fréquence des lavages provoque la recrudescence de l’effet “gras” et cela agresse encore plus le cuir chevelu. J’ai essayé le savon au lait d’ânesse et les débuts étaient concluants mais au fil des mois mon cuir chevelu me démangeait d’autant plus que l’eau est très calcaire en Seine et Marne. J’utilise un shampooing pour cheveux blancs acheté chez Intermarché (je le site car il n’est pas cher et n’agresse absolument pas ma tête!). Je pense qu’un shampoing quel qu’il soit,solide ou liquide, fait maison,doit avant tout vous convenir et un cheveu de 30 ans n’est pas le même qu’un cheveu de 50 ans donc faites des essais c’est important. Je les brosse tous les soirs et j’avoue qu’ils n’ont jamais été aussi beaux! N’hésitez pas à masser votre cuir chevelu: ça fait un bien fou! Et pour leurs entretiens (ils sont bouclés), je fais un soin à l’huile de coco, qui convient pour tout type de cheveux.Laissez sécher naturellement pour ne pas les agresser.

Côté vestimentaire, je suis allée chercher en brocante et dans les boutiques de seconde main et j’ai repris des vêtements un peu plus féminins et un peu moins décontractés.

N’hésitez à voir ou à revoir l’article sur le dressing!

https://univertlaterre.com/index.php/2017/03/09/en-mode-zero-dec…te-4-le-dressing/

On peut être une femme jusqu’au bout des ongles tout en respectant ses convictions écologiques!

Je vous assure que cela a été une révélation et que ma féminité s’en porte mieux.

 

Une mère et une amie:

Tout étant lié, je me sens mieux et donc mes relations à l’autre ont pris aussi une autre contenance et encore plus agréable qu’avant. Je serais presque tentée de dire: « Libérée, délivrée »!!

J’ai relâché une partie de moi enfouie sous le prétexte du « vivons vert ». Les femmes veulent être sur tous les fronts et de ce fait, nous n’osons plus être « imparfaites » de peur de décevoir notre conjoint, nos enfants, notre entourage privé et professionnel.

La perfection est un mythe, une légende urbaine. Oubliez!

Vivre autrement, vivre écologiquement, sainement  ne signifie pas être parfait; cela signifie vivre pour « être » et non  » posséder ». C’est une philosophie de vie pour retrouver l’essence même des mots, des choses animales ou végétales qui nous entourent. C’est l’envie d’aller vers les autres, de sortir de notre zone de confort, de trouver une harmonie dans un sourire, un regard. C’est partager, transmettre. Et je pense sincèrement que pour se diriger vers ce chemin, il faut avant tout être au point avec soi-même pour l’être avec les autres.

Une mère pour profiter de chaques secondes passées avec votre enfant et à tout âge; si vous saviez comment je savoure les moments partagés avec ma paupiette de 22 ans. Lui montrer une autre direction que celle de la consommation, débattre de mes essais  cosmétiques et les tester. Lui enseigner que la perfection n’existe pas et que son bien être vaut plus qu’une apparence artificielle, que son épanouissement passe par un choix de vie personnel et professionnel. Et tant d’autres choses encore….

Parler avec vos amis de votre « nouvelle » vie, ne les mettez pas à l’écart. Ils peuvent vous suivre ou pas sur ce chemin mais l’essentiel est de rester vous même et de profiter des bons moments passés ensemble.

Je voudrais partager avec vous quelque chose qui m’a été offert lors d’un magnifique séjour en Bretagne, à Brocéliande par Dame Criss:

Les quatre accords Toltèques:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A bientôt!

Laisser un commentaire