Une année sans micro-ondes: le bilan

Que le temps passe vite. Je n’aurais jamais cru que cette démarche zéro déchet nous aurait amené vers l’abstinence de certains appareils électriques.

Le micro onde: emblème de notre société de consommation où l’on veut tout et tout de suite: le vite fait, bien fait.

J’étais une adepte de cette technologie moderne qui nous procure rapidement de la satisfaction. Ce n’était pas pour autant que nous étions plus heureux, nous essayions seulement de gagner du temps, pour aller vers d’autres sources de divertissement : la télévision, la tablette, le téléphone….

Lorsque nous avons évoqué le fait de nous séparer du micro onde, nous avons fait le fameux tableau des points positifs et négatifs. Que fait-on réellement avec ?

  • on réchauffe les plats de la veille ou les plats cuisinés que l’on achète
  • On réchauffe le café ou le thé
  • On décongèle

Pour nous c’était les 3 points essentiels. Il fallait donc trouver des alternatives, ce qui fut le cas très rapidement car nous étions déjà depuis 1 an dans ce mode zéro déchet et tout avait déjà été boulversé dans la cuisine.

  • C’est assez rare maintenant qu’il y ait des restes ( mes 2 amours  prennent les restes dans leur lunch box pour le midi ou le soir) mais si c’est le cas, j’en profite pour en faire une autre base de plat ou nous faisons réchauffer dans une casserole!
  • Nous avons acheté une bouilloire(classique donc non électrique) et une cafetière à piston en inox isotherme pour 2 petites tasses ou pour un mug. Elle nous suffit largement et pour mon British, nous avons une boule à thé pour consommer les divers thé ou tisanes qu’il y a à la maison!
  • Comme nous essayons de penser aux repas du lendemain, on décongèle la veille si besoin.

Nous cuisinons du frais et nous concoctons des petits plats au four beaucoup plus souvent;il n’y a d’ailleurs aucune comparaison. Par conséquent le micro onde (acheté à peine 2 ans auparavant) allait partir chez des amis qui en avaient besoin.

Est ce qu’il nous manque?

Très honnêtement NON.

Nous n’achetons plus de plats cuisinés puisque nous allons plus souvent sur les marchés ce qui attise notre gourmandise et la diversité des plats que nous mangeons!

J’ai gagné de la place en cuisine et je me suis découverte une passion pour la cuisine donc quel bonheur et j’ai appris l’art du bain Marie!

La prochaine étape, le frigo! Nous y songeons sans nous mettre d’ultimatum non plus!

Cette démarche n’est pas pour faire des économies, c’est un mode de vie écologique où l’on pense avant tout à notre planète. Elle mérite notre respect car nous oublions qu’elle nous donne et qu’en contrepartie, nous prenons, prenons sans jamais lui rendre, ne serait ce que notre égard pour celle qui nous héberge et à qui nous devons tout…

Et vous, vous en êtes où?

A bientôt

 

 

 

1 commentaire sur “Une année sans micro-ondes: le bilan”

  1. Ping : Bilan de 3 années en mode « presque » zéro déchet! – Univertlaterre

Laisser un commentaire